samedi 28 mai 2016

Une Aspie qui avance en sous-marin :)

Journée difficile, une santé pas très solide ces derniers temps, mais une envie d’écrire à laquelle je réponds en confectionnant ce petit texte. 

Il y a environ deux semaines, j’ai été touchée en lisant un article écrit par Jessica sur son blogue « Au royaume d’une Aspergirl ». Le texte commence ainsi : « Toute petite j’avais l’impression d’être tombée d’un avion en plein vol pour atterrir au milieu d’un village de cannibales. Mon seul espoir de survie était qu’on me prenne pour une des leurs. Je devais à tout prix imiter, singer et effacer mes différences. » [1] La suite de l’article relate une envie de surmonter ses peurs, d’avancer, de faire autrement et des moyens mis en place pour rencontrer ses objectifs. Texte sensible et inspirant d’une personne qui cherche à se dépasser.

Je partage plusieurs des réflexions exprimées dans ce texte. Cependant, mon cheminement est différent. Je suis en marche pour arriver à une plus grande ouverture et un plus grand accueil des parties que j’ai pris l’habitude de cacher ou de ne pas révéler, mais pour le moment j’avance en sous-marin, à un rythme qui m’est propre, c’est-à-dire imprégné d’une certaine lenteur. Ce rythme me permet de progresser, tout en respectant mes différents besoins, dont celui de ne pas trop m’exposer, de conserver une certaine réserve et celui d’arriver progressivement à une plus grande ouverture. D’où l’expression « avancer en sous-marin ».

Mes avancées se font par diverses voies, dont celui de projets. L’élaboration de mes projets actuels se fait dans la solitude, avec quelques percées auprès de personnes de confiance. Mon souhait éventuel est de pouvoir prendre appui sur ces projets lorsqu’ils seront devenus réalisations, afin d’offrir, d’ouvrir et de me sentir davantage être parmi les autres [2].




Aucun commentaire:

Publier un commentaire